Petit guide de la Maison du berger

/Petit guide de la Maison du berger
Petit guide de la Maison du berger 2017-09-07T15:44:43+00:00

Venez découvrir le pastoralisme à sa source !

La Maison du berger se trouve à Champoléon, au cœur des vallées du Champsaur-Valgaudemar, terre ancestrale d’élevage pastoral située dans les Hautes-Alpes et le Parc national des Ecrins.

C’est un centre d’interprétation des cultures pastorales alpines, un lieu d’accueil, d’expositions, de recherche et d’événements culturels à destination de tous les publics et des professionnels de l’élevage et de l’alpage.
Qu’est-ce que l’alpage ?
Qu’est-ce que le pastoralisme ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERAArpenter les expositions, devenir montagnard le temps d’une visite. Aller à la rencontre des métiers d’éleveur et de berger tels qu’ils se pratiquent aujourd’hui dans les Alpes.

L’idée de créer une Maison du Berger remonte aux années 1990 avec un don de Pierre Mélet (berger, assistant-berger et écrivain) à Champoléon . Ce don prévoyait l’achat d’une maison pour « l’aménagement de la Maison du berger » (P. Mélet), avec un projet précis : être un Centre d’interprétation des cultures pastorales alpines.

Un centre d’interprétation unique au monde !

La Maison du Berger n’est pas un musée (comme les autres) !
C’est un centre d’interprétation ancré dans le présent des métiers du pastoralisme alpin.
Qu’est-ce qu’un centre d’interprétation ? La Maison du Berger ne présente pas d’objets patrimoniaux liés au passé (comme le ferait un musée), elle cherche à expliquer les métiers du pastoralisme tels qu’ils sont vécus aujourd’hui, avec :

  • des expositions semi-permanentes :  « Un berger, des bergères. Nouveaux enjeux d’un métier en mutation » et « L’alpage au pluriel » (voir nos expositions en ligne)
  • des expositions temporaires annuelles (“Dessine-moi un alpage“ ; « Animaux d’hommestiques » ; « Dans les pas et les paysages de Deff, Jean-Pierre Deffontaines, géographe et agronome » ; “Martin, berger. Des Alpes en Amérique“ ; “Antonin, berger, simple soldat“ ; “Davalarem. Bergers d’estive en Cévennes“ ; “La ferme d’Aloïs, petit berger“ ; “Les 20 000 moutons d’Acacia Downs (Australie)“ ; “Les archives de Pierre Mélet, berger, écrivain“) ; « Portrait d’un glacier », etc.
  • un programme de médiation culturelle (événements qui apportent des éclairages complémentaires sur des thèmes abordés ou non dans la Maison
  • des animations pédagogiques en direction des jeunes publics et des publics handicapés (visites, ateliers, etc.)
  • des recherches sur les mutations des métiers du pastoralisme dans les Alpes (partenariat avec les services pastoraux, les associations de bergers, le monde universitaire)
  • de l’édition de livres (issus des recherches de terrain) en partenariat avec la Fédération des alpages de l’Isère (« L’alpage au pluriel », « Un berger, des bergères, nouveaux enjeux d’un métier en mutation », « Domestiquer autrement »)
  • un Centre de ressources « Pastoralisme et cultures montagnardes » constitués d’ouvrages techniques (dont zootechnie), botaniques, sociologiques, historiques, géographiques, etc.  
  • un blog emploi berger et un service téléphonique de renseignements emploi et métiers
  • un local pour les berger-e-s, stagiaires chercheurs, artistes en résidence qui permet à l’équipe et à la Maison de jouer en plein leur rôle d’accueil et de relais, qui est un lieu de repos, de rencontres, de convivialité, de relais courrier, etc. dont l’accès est gratuit.

La Maison du berger est une institution du service culturel de la Communauté de communes du Champsaur-Valgaudemar